Journée de livraison par IT

J’ai testé – « une tournée de livraison avec un transporteur»

Antoine J'ai testé, Logistique urbaine Leave a Comment

Chronologie d’une journée de livraison

Journée de livraison

Rendez-vous pris à 6h à la centrale avec Thierry H., transporteur.  Aujourd’hui, la tournée de livraison comportera 6 points de dépose, pour 34 rolls de produits surgelés. En route !

 

Fini le bus, je roule en 19t.

 

Thierry H. charge lui-même son camion à sa prise de service. Les 34 rolls, pesant parfois plus d’une centaine de kilos chacun, sont chargés en moins de 30 minutes. Méthodologie et efficacité sont de rigueur, par -20°C dans l’entrepôt!

 

7h30, heure de départ vers le premier point de livraison. Dès 8h15, les premiers ralentissements  apparaissent : heure de pointe, tunnel de Fourvière, quotidien classique.

Les livraisons se suivent et ne se ressemblent pas

  • 1ère livraison : Niveau Expert

Le magasin est à 150m de la rue, au fond d’une allée piétonne. Pour livrer, Thierry doit stationner son 19t en marche arrière dans une entrée d’immeuble. Les rolls métalliques sont ensuite tirés sur 150m de pavés.

 

  • 2ème livraison : Niveau Funambule

Magasin plus accessible cette fois-ci, mais pas d’aire de livraison en vue. Thierry stationne son 19T sur une entrée de résidence, en essayant d’encombrer le passage le moins possible. En revanche le trottoir, lui, gêne pour tirer les rolls jusqu’au magasin.

 

  • 3ème livraison : Niveau Facile

Espace de livraison en site propre : c’est tout de suite plus facile. On a même le temps d’échanger deux mots avec le destinataire de la livraison.

 

  • 4èmelivraison : Niveau Fitness

Une aire de livraison occupée par des véhicules particuliers. Une situation habituelle, me dit Thierry. De fait, il stationne son 19t sur le trottoir, en pente. Il doit retenir les lourds rolls de produits surgelés tout en prenant garde aux passants. 10 minutes de sport plus tard, on repart !

 

  • 5èmepoint de dépose : Niveau Pilote

Magasin en hyper-centre lyonnais. Accessible après une marche arrière de 100m dans un corridor de 2,80m de large. Il faut toute l’expérience de Thierry pour manœuvrer le 19t jusqu’à la porte du magasin.

 

  • 6èmepoint de dépose : Niveau Cool

Magasin de centre commercial situé en périphérie. Livraison en site propre. C’est presque trop facile.

Après cette journée en tant que livreur : mon avis

Entre ralentissements, bouchons, marche arrières forcées, franchissement de trottoir en soulevant les rolls, la journée est dense. Elle ne s’arrête pas là pour Thierry, qui a encore les ramasses de l’après-midi à effectuer.

Les difficultés rencontrées et qui compliquent le travail du livreur sont de nature diverses. C’est parfois la localisation du commerce en elle-même qui force le chauffeur à des manœuvres compliquées et pouvant être dangereuses. Dans d’autres cas, les aires de livraison inexistantes ou occupées, ou encore la congestion du trafic, obligent le livreur à stationner son véhicule sur la voirie ou sur le trottoir, gênant de facto les autres usagers.

 

Mais il faut bien approvisionner les commerces.

Une nuisance en entraîne une autre, comme des dominos s’écroulant en chaîne, illustration parfaite de la complexité de l’écosystème de la logistique urbaine.

Un avis ? Un retour d’expérience à partager ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Collectivités, entreprises, venez consulter notre expertise en logistique urbaine,  et contactez-nous pour échanger sur vos projets ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + 16 =